Installation conseil municipal St Joachim 30/03/2014 - déclaration du groupe "A gauche, unis pour l'avenir de St Joachim"

Publié le par veronique mahe

Dimanche 30/03, lors de l'installation du conseil municipal de Saint Joachim, j'ai fait une déclaration au nom du groupe "A gauche, unis pour l'avenir de Saint Joachim". Vous la trouverez ci-dessous en intégralité :

"Madame le Maire, cher-e-s collègues,

Dimanche dernier, comme l’ensemble des Françaises et des Français, les Briéronnes et Briérons se sont exprimés lors de ce scrutin municipal. Ils vous ont donné une large majorité, dont acte.

Alors que nous mettons en place le Conseil municipal ce dimanche à Saint Joachim, beaucoup de villes, de communes vont procéder au second tour d’une élection dont le message du premier tour a été vif et clair.

Ainsi, avec 38,6%, l’abstention record connue au plan national pour ce scrutin pourtant préféré des Français atteste d’une sanction de l’électorat de gauche en attente des véritables changements promis lors de l’élection présidentielle et toujours attendus. Si le nombre est plus faible, Saint Joachim n’a pas été épargné par ce phénomène, puisque avec 1001 abstentions et 31,40%, elle progresse de 153 voix et 3,97%. Force est de constater qu’une grande partie de l’électorat de gauche de notre commune a, comme au plan national, envoyé un message de défiance à l’égard du gouvernement, un message qui appelle un changement profond et rapide de politique. Et comme au plan national, au plan départemental, c’est la gauche locale, clairement identifiée comme telle, qui paie le prix de cette sanction.

Le deuxième enseignement qu’il convient d’analyser renvoie au vote d’extrême droite. Son fondement, sa persistance, sa banalisation, son enracinement appelle à une mobilisation sans précédent des démocrates de notre pays. Le premier tour de l’élection présidentielle avait alerté avec le vote d’extrême droite arrivé en première position des listes de droite dans nombres de nos communes de Brière.

Pour ce qui nous concerne, comme nous l’avons fait dans toute cette campagne, nous ne laisserons jamais place à l’ambiguïté. Notre engagement clairement marqué et assumé à gauche en toute transparence est un gage de victoire des valeurs démocratiques, de progrès, de solidarité, humanistes, de gauche.

Au plan local, compte tenu de la situation particulière que nous connaissons avec l’absence d’une liste de droite et d’une liste d’extrême droite clairement identifiées, il convient d’examiner ces résultats électoraux à l’aune de multiples scrutins permettant des comparaisons locales.

En premier lieu, pour ce qui nous concerne, si le résultat de dimanche dernier n’est pas conforme à nos attentes, loin s’en faut, il peut en revanche être analysé sans la moindre ambigüité quant à son ancrage à gauche. Avec 428 voix et 20,09%, nous enregistrons un fort recul sur les municipales de 2008. Comme pour l’ensemble du scrutin, nous analyserons sans détour et en profondeur notre résultat, nous prendrons toutes nos responsabilités.

Mais déjà, on peut voir qu’avec notre positionnement clair et transparent, l’abstention de gauche nous a touchés. Quant à son ancrage à gauche, ce résultat peut être comparé aux 427 voix et 17,91% du candidat Front de Gauche à la Présidentielle 2008 ou aux 327 voix et 17,90% des législatives qui se sont portées sur ma candidature. De ce point de vue, après observation de ces deux scrutins sur Saint Joachim, force est de constater que ni droite, ni extrême droite n’ont disparu du paysage politique de notre commune, au contraire. C’est désormais une donnée confirmée de ce scrutin municipal lui-même.

Ainsi, comment ne pas s’étonner qu’une commune qui totalise 1757 voix et 72,66% au second tour de la présidentielle - lorsque la gauche est rassemblée - et 1215 voix et 72,24% au second tour de la législative - lorsque la gauche est rassemblée – ne soit pas en situation d’élire une majorité de gauche à l’élection municipale, comme c’est le cas ici. Parce que c’est un enjeu de la démocratie locale, toute la clarté devra être faite sur cette situation ! Nous nous y emploierons. De ce point de vue, le calendrier électoral nous en donnera d’ailleurs rapidement l’opportunité concrète avec la tenue des élections européennes du 25 mai prochain.

Enfin, permettez-moi de profiter de l’occasion qui m’est donnée pour remercier ici les Briéronnes et Briérons qui ont porté leurs voix sur notre liste, qui nous ont fait confiance. Elles et ils ont soutenu le projet citoyen que nous avons construit et porté dans cette campagne avec responsabilité et dignité. Elles et ils pourront compter sur les élu-e-s de notre groupe pour être cette même opposition de responsabilité et de dignité, cette opposition offensive et constructive. Nous travaillerons les dossiers au cas par cas, nous soutiendrons ce qui ira dans le bon sens et nous agirons, avec la population, pour peser sur les politiques publiques afin qu’elles servent au mieux les intérêts de notre commune et de nos concitoyennes et concitoyens.

Voilà donc, Madame le Maire, Cher-e-s collègues, l’esprit offensif et constructif qui anime les élu-e-s de la liste « A gauche, unis pour l’avenir de Saint Joachim » pour la tenue de ce mandat."

Commenter cet article