Voeu STX présenté par le groupe communiste au nom de la majorité (session CR 26/06/2014)

Publié le par Véronique Mahé

Ci-dessous le voeu présenté par Philippe Denis au nom de la majorité régionale sur STX adopté à l'unanimité :

"Au cœur d’une grande région industrielle, le chantier naval STX de Saint Nazaire est un fleuron vital pour la filière navale française. Ces dix dernières années, il a connu plusieurs opérations capitalistiques et un affaiblissement de sa masse salariale comme de son environnement avec la disparition de plusieurs de ses sous-traitants historiques. Après la grave crise entamée en 2009, le retour de l’Etat au capital à hauteur de 33,4% et l’acquisition du plus grand portique d’Europe, l’entreprise dispose désormais d’une meilleure visibilité sur son plan de charge jusqu’en 2019 après plusieurs commandes importantes. La branche européenne du groupe STX est aujourd’hui mise en vente par son actionnaire sud-coréen. La question du repreneur est décisive pour le bassin d’emploi nazairien comme pour le développement d’une filière industrielle navale cohérente, de la construction à la déconstruction. Les collectivités locales parmi lesquelles la région, rappellent les investissements consentis ces dernières années pour conforter le chantier, sa diversification et son écosystème (formation, aide à la recherche et développement, soutien à l’investissement) et se sont engagées à poursuivre leurs efforts pour assurer le devenir du chantier, de ses sous-traitants et des milliers de salariés qui évoluent aujourd’hui dans l’industrie navale. Considérant la navale comme une filière industrielle stratégique d’avenir, le conseil régional des Pays de la Loire demande : - Un dialogue entre Etat, Région, STX et organisations syndicales pour permettre une concertation permanente ; - La recherche d’un tour de table nouveau renforçant le rôle de l’Etat et des pouvoirs publics et priorisant les industriels non financiers qui ont les moyens de réussir une stratégie de développement ; - Le maintien de la production de paquebots comme des efforts de diversification engagés (ferries, navires divers, énergies marines renouvelables,…) ; - Le maintien à Saint Nazaire du centre de décision, de la R&D, des compétences et des emplois ; - L’implication active de l’État qui doit s’opposer à un projet ne correspondant pas à ce cahier des charges, en tant qu’actionnaire et en utilisant, si besoin, la minorité de blocage."

Commenter cet article