Gadda ge Halima (merci Halima) - Sabine Salmon présidente nationale Femmes Solidaires

Publié le par Véronique Mahé

Gadda ge Halima (merci Halima) - Sabine Salmon présidente nationale Femmes Solidaires

"Chères amies,

Nous venons d’apprendre le décès de notre amie Halima Issé, survenu mardi 5 janvier 2015.

Halima était l’une des référentes de l’association Gamissa en Ethiopie dans le cadre de notre projet commun de lutte contre l’excision et l’infibulation.

Certaines d’entre vous ont pu rencontrer et échanger avec Halima lors de la venue de nos filleules en août dernier. Les amies de la direction nationale de Femmes solidaires l’ont rencontrée lors du dernier Cn d’octobre.

Toutes, nous nous souviendrons de son sourire, de sa détermination, de sa force de persuasion et de sa volonté d’en finir avec l’excision, le mariage forcé et toutes les autres violences faites aux femmes et aux filles.

Halima a profité de sa venue en France pour participer pendant plusieurs mois à différentes conférences en Europe, toujours avec cette rage de combattre l’excision. Lors de son séjour, à l’occasion d’examens de santé, elle a appris qu’elle était atteinte d’une maladie grave qui l’a emportée trop rapidement avant qu’elle n’ait pu retrouver sa terre natale, sa famille et son fils.

Nous perdons aujourd’hui une amie, une Femme solidaire, une militante féministe pour les droits des femmes, une militante pour le peuple afar en Ethiopie et dans la corne de l’Afrique.

Plus que jamais, nous allons continuer à accompagner, soutenir nos amies dans cette lutte. Plus que jamais, nous allons porter aussi loin que nous le pouvons le travail de terrain qu’Halima, Madina, Assia et toutes les autres femmes ont initié, seules puis toutes ensemble, depuis des années.

Aujourd’hui, Halima doit retourner en Ethiopie. Sa famille a besoin de nous. Nous lançons une souscription exceptionnelle pour permettre le retour du corps d’Halima en pays afar et soutenir sa famille et son fils.

Les soutiens financiers sont à envoyer à Femmes solidaires(*). Les Femmes solidaires présentent leurs condoléances au fils d’Halima, à sa famille, aux militantes de Gamissa, à ses ami-es, à son peuple.

Nous avons une tendre pensée pour notre amie Aïcha.

Gadda ge Halima (merci Halima)

Je vous embrasse toutes"

Sabine

Commenter cet article