Au second tour, pas une voix pour la droite et le FN : Résolution des communistes de Loire-Atlantique - 24 mars 2015

Publié le par Véronique Mahé

"Malgré une participation en hausse sur 2011, le premier tour des élections départementales reste marqué par une abstention massive : En Loire-Atlantique, un électeur sur deux ne s’est pas déplacé. La défiance s'ancre plus que jamais.

La confirmation de la percée du Front national qui n’épargne plus notre département est autant la conséquence de ce désarroi, de ce ras-le-bol généralisé que celle d'un long processus de banalisation de ses idées. Dans les cantons de Nantes 7, Saint-Nazaire 2 et Pornic, les communistes de Loire-Atlantique en appellent à la responsabilité de chaque électeur. Par le bulletin de vote, nous avons le pouvoir de stopper la montée en puissance du FN et de déjouer le scénario du pire qui se dessine pour notre pays. Le 29 Mars, nous pouvons signifier clairement que la Loire-Atlantique ne sera jamais une terre lepeniste !

Au plan national, comme régional et départemental, la droite et le centre sont en reconquête, le recul du total des voix de la gauche est important, partout tiré vers le bas par les résultats du Parti socialiste. La situation des forces de gauche en France est plus que critique. Il y a urgence !

Dans ce contexte, nous saluons les résultats obtenus par les candidats soutenus par le PCF et le Front de Gauche qui rassemblent 27423 électeurs et 7,11 % sur les 26 cantons où nous étions présents. Ils obtiennent des scores à deux chiffres dans une vingtaine de communes du département avec leurs meilleurs résultats à Saint-Joachim, Fégreac, Saint-Malo de Guersac et Trignac. Partout ils restent engagés pour sortir notre pays de l’ornière de l'austérité et pour un projet social, solidaire et écologique utile à la relance économique et au service des salarié-e-s et des familles populaires.

Cette semaine, nous n’aurons qu’un objectif : mettre en échec la droite qui rêve de voir basculer la Loire-Atlantique. Ne nous y trompons pas : Quand Valls met les départements à la diète, la droite rassemblée dans Démocratie 44 veut mettre la Loire-Atlantique au pain sec et à l’eau !

La conquête de cantons voire du département par la droite ne peut qu’aggraver durement les conditions de vie déjà difficiles des populations. Son objectif est d’aller encore plus loin dans l’austérité, la concurrence de tous contre tous, la réduction des dépenses et de l’emploi publics, la déconstruction des politiques de solidarité mises en place à l'échelle départementale par la majorité de gauche.

Nous appelons à barrer la route à la droite et au FN en se reportant au deuxième tour sur les candidats PS, EELV ou divers gauche restés en lice.

Enfin, les résultats de ce 22 Mars concernent toutes les forces populaires et citoyennes du pays. Toutes les forces de gauche sont interpellées. Personne ne peut dire, c'est les autres. L'heure est maintenant à la décision, à l'action, au sursaut, à la construction patiente et déterminée. La politique du gouvernement, notre système économique et institutionnel sont à bout de souffle. La démocratie est menacée. Le changement est inéluctable. Nous sommes plus que jamais décidés à y travailler.

Commenter cet article