Pas de «candidats payants» pour l’humain d’abord !

Publié le par Véronique Mahé

Pas de «candidats payants» pour l’humain d’abord !

"La polémique monte depuis ce matin sur le financement des listes en campagne pour les Régionales en Pays de la Loire. Ainsi, nous découvrons que des candidats doivent payer pour figurer sur une liste… Jusqu’à 4000 euros sur la liste de Bruno Retailleau. « Ils pourront se rembourser une fois élu sur leurs indemnités » nous dit-on.

Il faudrait donc payer pour être élu et le mandat citoyen serait un revenu d’activité. Cette triste image de la vie politique, nous la refusons, nous la combattons ! Quand nous proposons à des salarié(e)s engagé(e)s dans des luttes sociales d’être candidat(e)s, nous ne leur demandons pas de l’argent, nous leur demandons de continuer de défendre leurs idées avec la même détermination.

Parce que nous voulons représenter les intérêts des salarié(e)s et des familles populaires, il n’y a pas de « candidats payants » sur la Liste l’Humain d’Abord conduite par Alain Pagano, et tous les élu(e)s reverseront leurs indemnités à leur parti pour éviter l’enrichissement personnel et la professionnalisation de la vie politique. C’est ce que font déjà les élu(e)s communistes. Nous en sommes fiers.

Avant, pendant et après l’élection régionales, nous continuerons le combat pour l’exigence d’un véritable statut de l’élu pour permettre à tout(e)s et tous sans distinction de statut ou d’origine sociale d’exercer pleinement leur citoyenneté, jusqu’aux fonctions électives.

Alain Pagano,

Tête de liste régionale « l’Humain d’abord »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article