Conférence du 2 avril 2029 : Questions de Fabien Roussel au Premier ministre

Publié le par Véronique Mahé

Conférence du 2 avril 2029 : Questions de Fabien Roussel au Premier  ministre

"Monsieur le Premier ministre

2 questions liées à l’urgence sanitaire.

- Deux entreprises du secteur de la santé sont menacées de fermetures. Les laisser mourir, c’est abandonner encore un peu plus de notre souveraineté. Luxfer à Clermont Ferrand qui produit des bouteilles "d’oxygène et Famar Lyon qui produit 12 médicaments d’intérêts " thérapeutiques majeurs dont l’azithromycine, antibiotique utilisé contre les infections de la gorge et des poumons, prescrit en même temps que la chloroquine dans le traitement du COVID. La production est à l’arrêt
faute de repreneur !! Allez-vous entrer même temporairement dans le capital de ces entreprises pour les sauvegarder et les mettre au travail !

-Encore une fois je me permets de vous interroger sur le manque de matériel, avec de nouvelles pénuries qui se font jour comme celles des médicaments, des anesthésiants et des blouses.

Concernant leur production, que ce soit les masques, les respirateurs, des pièces de rechanges, des lits médicalisés, les blouses ou même des médicaments comme je viens d’en parler, le manque se fait toujours sentir sur le terrain et cela devient de plus en plus grave: dans les Ephad, pour les para médicaux, kiné, osthéo, orthophonistes… Les forces de sécurité, les libéraux, infirmiers ou médecins, les ambulanciers, les salariés obligés de travailler, sont toujours en manque de matériel de
protection !!

Des entreprises, dans nos régions proposent leurs services pour produire ces matériels. C’est du bricolage. Des ingénieurs, des industriels dans l’automobile, dans le textile, dans la filière papetière ne demandent qu’à mobiliser leurs compétences, leurs outils de production !

Réunissez-les, faites les travailler, de gré ou de force !

Vous avez la possibilité de mobiliser beaucoup plus de forces productives pour aller beaucoup plus vite dans la production de matériel.

A ce jour chaque région, chaque hôpital bricole dans son coin en passant des accords là avec une entreprise locale, là avec un constructeur automobile.

Nous avons besoin d’une coordination de cette production, d’une mobilisation générale de tous nos moyens de production !

Pourquoi ne mettez-vous pas en place un ministère sous votre responsabilité chargé de piloter à grande échelle la production et l’acheminement de ces matériels, mobilisant les forces économiques,
associant le ministère de la santé, de l’industrie et de la recherche ? 

Avec un objectif: allez plus vite, travailler jour et nuit pour répondre à la demande et être moins dépendant de spéculateurs qui profitent de la situation !"

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député du Nord,

Le 2 avril 2020.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article