Indignation, colère et tristesse de Femmes solidaires

Publié le par veronique mahe

C’est avec un sentiment d’horreur, de tristesse et une profonde émotion que nous venons d’apprendre l’assassinat de trois militantes Kurdes dans les locaux du Centre d’information du Kurdistan à Paris.

Ces trois femmes militaient en faveur de la liberté, de la reconnaissance du peuple kurde mais aussi pour la construction d’une société égalitaire entre les femmes et les hommes.

Notre mouvement Femmes solidaires est aujourd’hui en deuil. Nous les connaissions et militions avec elles pour la construction d’un monde sans violence, pour un monde respectant les droits fondamentaux des être humains.

Nous pensons en premier lieu à leur famille à qui nous présentons nos condoléances ainsi qu’au peuple kurde.

Nous appelons le gouvernement français à mettre en oeuvre tous les moyens dont il dispose pour faire la lumière sur ces assassinats mais aussi pour aider le peuple kurde à accéder à la reconnaissance de son identité, de ses droits et à sa liberté.

Sabine Salmon, Présidente nationale Femmes solidaires

 

 

 

Commenter cet article