L’avenir de la SNCM et du chantier naval de Saint-Nazaire sont liés, Défendons les !

Publié le par veronique mahe

La commande Oasis au chantier STX a constitué une bouffée d’oxygène mais elle ne balaie pas les inquiétudes. Il est temps de sortir la navale à Saint-Nazaire de sa dépendance au marché des paquebots et de la stratégie de monoproduction qui conduit le chantier de crise en crise.

Depuis longtemps, des syndicalistes de Marseille, de Corse et de Saint-Nazaire, des parlementaires et élus communistes de Corse, de PACA et des Pays de la Loire se battent pour obtenir des commandes de Car-Ferrys de la SNCM, utiles aux usagers comme à l’emploi à STX et à la SNCM.

A l’occasion du déplacement du premier ministre à Saint-Nazaire en Janvier, le ministre de l’économie, Pierre Moscovici a affirmé « se battre » pour les commandes SNCM.

Pourtant, avec une délégation de service public à la baisse sur les liaisons Corse-Continent sans aucune certitude que la SNCM soit choisie, avec un projet de loi inquiétant concernant la réglementation sur le pavillon français de premier registre, avec de lourdes incertitudes pesant sur les investissements à la SNCM, l’avenir de la compagnie est en jeu.

C’est le sens du courrier qu’a adressé Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et sénateur de Paris au Premier ministre.

Le dossier SNCM doit être revisité d’urgence, dans toutes ses dimensions. De Saint-Nazaire à Bastia, des dizaines de milliers d’emplois directs et indirects sont en jeu. Comment imaginer que le gouvernement ne puissent pas trouver une issue positive pour ces deux entreprises à capitaux publics ?

Les communistes et leurs élus restent mobilisés sur tout le territoire national, aux côtés des salariés de STX et de la SNCM et de leurs syndicats pour gagner des solutions d’avenir pour la navale et le transport maritime et fluvial.

Aymeric SEASSAU

Secrétaire départemental du PCF en Loire-Atlantique

Conseiller régional des Pays de la Loire référent du bassin d’emploi de Saint-Nazaire



 



 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article