l'école maternelle ne peut pas être remise en question

Publié le par veronique mahe

En 2004, un certain François Fillon, ministre de l’Education, déclarait « l’Education Nationale n’a pas à accueillir la petite enfance…, on ne fait garder les enfants par des maîtres ». Il remettait en question l’existence, instaurée en 1881, d’une école maternelle ouverte aux enfants dès l’âge de 2 ans. Sous prétexte de réduction des dépenses publiques, le gouvernement atteste de sa volonté de mettre en place une école inégalitaire. Les enfants de 2/3 ans sont les 1ers touchés par les suppressions de postes : leurs effectifs sont aujourd’hui de 15% pour 31% en 2001. Pourtant notre école maternelle, spécificité du système éducatif français, est reconnue dans le monde entier comme étant un élément déterminant dans la réussite scolaire. Nous refusons qu’elle devienne une variable d’ajustement !

 

leila 0

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article