"Le Parti Communiste doit représenter un véritable espoir de changement de société" Véronique MAHE (NLA du 17/01/2013)

Publié le par veronique mahe

En ce début 2013, je veux très sincèrement vous souhaiter à toutes et tous une bonne et heureuse année. Que vous souhaitez ? De bonnes choses, même si nous avons des raisons de nous inquiéter et d’être déçus par la politique gouvernementale au cours des 6 derniers mois. La crise du système ne cesse de s’aggraver. L’année qui vient de s’achever a été particulièrement difficile avec une économie « à l’arrêt »,  l’envol des chiffres du chômage, la flambée des prix énergétiques. Dans ce contexte morose, où est le changement promis ? Avec le pacte de compétitivité, le patronat a remporté une victoire. En faisant un cadeau de 20 milliards d’euros supplémentaires aux entreprises, financé par une nouvelle ponction de 10 milliards d’euros dans la dépense publique, avec une hausse de la TVA, le gouvernement s’aligne sur les exigences du patronat. La victoire de François Hollande était indispensable pour se débarrasser du sarkozysme et ouvrir une nouvelle période. Avec le Front de Gauche, les communistes sont pleinement de cette majorité populaire qui a permis un rapport de force politique majoritaire pour battre une droite, dont le projet était la disparation totale de notre modèle social. Mais si le Président de la République dit comprendre « les inquiétudes et les doutes des Français »,  il n’y répond pas. Combattre la crise, c’est d’abord ne pas faire payer les citoyens, c’est se battre et être avec ceux qui luttent pour l’emploi et les salaires, c’est défendre l’avenir industriel de notre pays. La commande obtenue fin 2012 par STX  représente 10 millions d’heures de travail pour les salariés et les sous-traitants. Cette bouffée d’oxygène résulte d’une mobilisation rassembleuse autour de la navale à l’initiative des communistes et, conjointement, d’une prise de ses responsabilités par l’Etat. C’est la preuve qu’il n’y a aucune fatalité à un nouvel échec de la gauche et au retour d’une droite revancharde. 2013 n’est pas une année sur laquelle il faudrait mettre une croix, une année soumise à l’austérité en attendant les rendez vous électoraux de 2014. Affirmant sa volonté de dépasser les contradictions du système, le Parti Communiste doit représenter un véritable espoir de changement de société, un outil pour les luttes et une force politique au service des aspirations populaires. Notre congrès doit être un moment fort de débat entre nous,  un moment où, dans chacune de nos cellules et de nos sections, nous contribuons à être force de propositions pour changer les choses, pour gagner de nouveaux droits, pour ouvrir une nouvelle phase de conquêtes sociales et démocratiques. Alors que nombreux sont ceux qui n’ont plus de rêves plein la tête, pour nous communistes, en 2013, il est grand temps de rallumer les étoiles !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article