Municipales 2014 : Résolution du conseil départemental de Loire-Atlantique du PCF adoptée à l'unanimité

Publié le par veronique mahe

Dans moins de 6 mois, les électeurs de Loire-Atlantique seront appelés aux urnes pour renouveler, leurs élu(e)s municipaux, leurs maires et leurs élus  intercommunaux.

Ces élections se tiennent dans un contexte de crise économique et sociale aggravée par les politiques d’austérité qui s’étendent à l’échelle de l’Europe, y compris en France où la victoire sur la droite avait pourtant ouvert des espoirs de changement.

Partout dans le pays, les communistes et le Front de Gauche combattent pour l’intérêt général, pour l’humain d’abord. Ils engagent des batailles pour aller chercher l’argent là où il est : dans les banques, le monde de la finance, pour une alternative de transformation sociale et une nouvelle majorité politique de gauche.

Dès le mois de mars, avec les municipales, nous pouvons gagner des changements dans les territoires par plus de droits et de pouvoirs aux citoyennes et citoyens.

En Loire-Atlantique comme ailleurs, fort de leurs expériences et du bilan de leurs actions au terme de ce mandat les communistes abordent cette élection avec en tête l’intérêt exclusif des populations de nos communes, loin des postures nationales et des intérêts particuliers qui président trop souvent aux annonces de listes et de candidatures.

Nous lançons un appel à faire des ces élections municipales l’affaire du plus grand nombre pour recréer l’espoir à gauche.

Nous voulons des communes qui choisissent de construire leurs projets avec les citoyennes et les citoyens, qui les écoutent, les consultent, les associent, leur donnent les moyens d’agir et de contrôler.

Nous voulons des communes disposant des pouvoirs et moyens nécessaires. Nous refusons les désengagements continus de l’Etat.

Nous voulons des communes qui continuent d’investir, qui font le choix du développement des services publics, pour le logement, l’école, la santé, les transports, la culture, le sport, l’eau, l'énergie, pour l’emploi et le renouveau industriel…

Nous voulons des communes qui imaginent et mettent en oeuvre des solidarités nouvelles.

Pour y arriver, un seul mot d’ordre, rassembler et rassembler encore pour faire front face à la crise et aux ambitions de revanche de la droite et de son extrême.

Les 23 et 30 Mars, nous voulons :

  •  Mettre en échec la droite qui affiche ses objectifs de conquête dans de nombreuses villes du département
  •  
  •  Barrer la route au Front national qui espère faire son entrée dans plusieurs conseils municipaux du département
  •  
  •  Faire élire ou ré-elire dans le plus grand nombre de communes des majorités de gauche ambitieuses.
  •  
  •  Permettre l’élection en Loire-Atlantique d’un plus grand nombre encore de conseillers municipaux et intercommunaux, de maire adjoints et de maires communistes utiles aux luttes sociales, utiles aux confrontations qui traversent la gauche, utiles pour gagner, garantir et mettre en oeuvre des politiques publiques de gauche.

Pour atteindre ces objectifs, nous voulons débattre avec les citoyens et avec

toute la gauche de programmes de progrès social audacieux. Nous abordons

cette élection avec une volonté de conquête. Nous appelons à la constitution

de listes de rassemblement de la gauche les plus larges possibles dès le 1er

tour de ces élections. Nous nous mobiliserons pour qu'elles soient

victorieuses dans le plus grand nombre de communes. Si ce n'était pas le cas,

l'impératif de rassembler contre la droite et l’extrême-droite au second tour

s’imposerait à tous.

Les communistes de Loire-Atlantique s’engagent dans cette bataille, unis, solidaires

et déterminés, animés partout de la même passion de rassembler.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article