Notre Dame des Landes : communiqué de presse Groupe PCF Région Pays de la Loire

Publié le par veronique mahe

Au terme de décennies de débats, enquêtes et indemnisations de riverains encore en cours, la construction de l’aéroport permettant le transfert de Nantes Atlantique est en phase active.

 Cet équipement, de compétence nationale, est non seulement attendu pour le désenclavement du Grand Ouest, mais aussi pour l’amélioration des conditions de sécurité et de qualité de vie des 600 000 habitants aujourd’hui survolés à basse altitude.

 Aussi, les élu(e)s régionaux communistes ont été et demeurent favorables à sa réalisation.

 Ils sont et resteront vigilants sur les aspects suivants :

- Le remboursement des subventions (40,4 Millions d’€uros pour la région) dès la condition de retour à meilleure fortune remplie, ainsi que du produit de la vente des terrains libérés à Nantes Atlantique, au prorata de la participation de chaque collectivité.

- Le nombre et la qualité des emplois générés par ce grand chantier, puis dans la phase de fonctionnement de l’équipement.

- Le raccordement ferroviaire de l’aéroport sur la ligne Nantes-Châteaubriant par tram-train, contribuant à satisfaire des besoins urbains et périurbains de transports en commun, mais aussi la réalisation de la LGV Bretagne - Pays de la Loire et de la virgule de Sablé sur Sarthe.

- La préservation de l’environnement et de l’agriculture :

Sur place avec l’exécution du plan de gestion agro-environnemental (un plan concerté sans précédent d’un montant de 41 millions d’euros, soit 10% du coût de la plateforme) et la mise en œuvre du Périmètre de Protection des Espaces Agricoles et Naturels périurbains (PEAN) concernant 19 000 hectares entre l’aéroport et la métropole.

En Sud Loire, avec l’utilisation des terrains libérés pour limiter l’étalement urbain et le mitage des espaces agricoles par l’immobilier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article